Pourquoi je ne suis pas un aristocrate cultivé de droite.

Posted on 21 mars 2010

6


Le radeau de la méduse par Géricault
Oui, pourquoi diable n’ai-je pas la prétention et la décence de me présenter sous les traits d’une personne cultivée, snob et par dessus le marché comme une personne Ô combien heureuse que notre univers depuis SI longtemps gouverné par ces chiens de socialistes retombe enfin dans la bon goût du conservatisme?

Je ne sais pas. OUAIP! je ne sais pas. Je trouve que prendre le parti des forts et des mieux nantis est une position facile. Moi je prends pour la masse. Sans être Rousseauiste tout de même. Parce que voyez, dans ce cher Cegep de Sainte-Foy les cours de philosophie nous font lire ces deux philosophes Nietzsche et Rousseau et je trouve d’aucun n’a une vision claire et saine du monde. On dirait qu’aucun des deux n’a vu que l’homme est foncièrement contradictoire.

Mon but ce n’est pas de vous faire un petit essai pseudo-philosophique, Y’en déjà assez qui pullulent partout, ça et les blogues de vieux connards frustrés aussi.

Ce que je veux dire c’est une chose plus grave. C’est qu’on est dans une période de l’histoire où, saoul de sophismes et d’opinion pré-digérés on semble collectivement empêtré dans un espèce de marasme intellectuel ou t’as d’un bord les détenteurs de LA CULture grandiose et Universelle et de l’autre le petit peuple qui se morfond dans sa CULture populaire. Et entre les deux rien pour les rassembler. Ça serait des Nietzsche ou des Rousseau qui serrait content de voir que ENCORE on stigmatise les gens dans deux pôles inévitable de pensée: d’un bord des forts de l’autre des faibles.

J’vois l’homme faite d’une même pâte façonnée aux burins de la fatalité, de lui-même et des cataclysmes (personnels et collectifs). J’ai pas besoin de me prouver que je sais conjugué le verbe Paraître au Plus-que-parfait du subjonctif pour croire que des idées intelligentes j’en ai.

On est tous sur le même radeau à la dérive au bout du compte mais on dirait que y’a des humains qui préfèrent utilisé le cadavre des autre pour ramer au lieu de juste coordonner les pagaiements de tout le monde…

Bon scusez, fallait j’en parle c’est tout. Et c’est confus encore un peu dans ma tête.

Publicités