Compléter l’incomplétude

Posted on 12 juillet 2010

0


Les choses que l’on complète (où je parle de moi pour faire chier)

C’est devenu mon objectif. Je poste parfois ici des extraits de cet Herbier. Je ne sais pas pourquoi d,ailleurs il faut que je le finisse. Il n’a peut-être même pas de fin. (Comment pourrais-je compléter l’incomplet? C’est un peu comme pleurer dans la pluie? non?) Mais enfin, je me dis que quelque part il y a une fin à cette chose. Peut-être le manque de papier, peut-être la profondeur du gouffre, peut-être l’expansion complête de cette fleur laide qui se nourrit de notre vide. Je ne sais pas trop. Mais une forme finie et aboutie existe de cet objet. Mais pas une forme précise je pense. M’enfin. J’essai d’être régulier dans mes écritures comme je l’ai fait en 2008 quand méthodiquement j’écrivais un poème par jour… Là c’est plus compliqué. C’est peut-être parce que je m’épuise. J’veux dire, le talent comme n’importe quoi ça doit pas être éternel. Ou sinon je mature mais ça, j’oserais jamais l’admettre parce que j’haïs penser que je pourrais devenir meilleur. (Appellez ça une névrose ou donez-lui n’importe quel autre nom)

Les choses incomplétés  (où je parle de d’autres affaires métaphysiques)

J’écoutais hier une émission à Canal D pour essayer de m’endormir. Ça s’appellait La vie après la mort et c’était une émission spéciale sur la réincarnation. C’était assez intéressant vu l’état avancé de fatigue dans lequel j’étais (genre 00h, 01h du matin). Y’avait beaucoup d’expert spirituo-religioso-scientifique, des maîtres Feng Shui et une nonne Bouddhiste qui expliquaient, selon leur croyances respectives, le phénomène de la réincarnation. Bah tsé c’est ben cool de penser qu’on pourrait avoir une vieille âme pis qu’on garderait le même bagage d’une vie à l’autre. Mais j’aime beaucoup mieu penser comme la Nonne que l’âme n’a pas de début et n’as pas de fin comme le reste de l’univers. Parce que c’est pas mal ça qui se passe. Le corps nait, meurs retourne à la terre et  nourris des plantes. Le big bang, on parle peux du Big Bang sans se demander se qui l’à causé: une grande implosion qui créerait une nouvelle grande explosion.

L’univers en entier doit nécessairement n’avoir pas de début et pas de fin. C’est pour ça que c’est dur pour un humain de concevoir sa place parce qu’on réfléchit par histoires. Par moment d’existence qui commencent et qui finissent comme un livre. J’aime les livres qui ne commencent pas et qui ont une fin ouvertes. Ils se « réincarnent » à chque fois que je pense à eux.

Au Complet (Où je fais quelques listes inutiles)

Liste de poissons mangés à cuba par ma mère: Merlue; Thon; Saumon fumé; Sardine; Espadon; Turbot; Aiglefin; Crevettes; Pétoncles; Le poisson inconnu; Huîtres; Moules; Pieuvre; Esturgeon; Morue; Crabe.

Liste de livres en cours de lecture chez S***:  Le livre de François Avard; Lestat le Vampire; Un roman de Jane Austen; Premiers Dialogues de Platon; Comment gérer les emmerdeurs; Un roman d’Anna Gavalda.

Publicités