Simon et les prénoms poches

Posted on 6 août 2010

4


J’ai un prénom poche. J’suis désolé pour tous les Simons de la création (et on sait qu’ils sont légion). J’ai un prénom poche parce que trop banal avouez. Tout les enfants mâles nés entre 1987 et 1991 s’appellent soit: Jean-François, Samuel, David ou Simon. Les autres sont chanceux en crisse.

Moi à mon école primaire je me faisais appellé «Simon, non pas toi l’autre» et au secondaire «Ahnnn! ta yeule j’te parles pas…» Disont que c’était bien loin de représenter la pureté hébraïque du prénom Simon qui veux dire (j’vous l’donnes en mille) celui que dieu Exauce. Plutôt cool mais vu la quantité de Simons dans l’univers Dieu a dû faire: «Et mon fils, si y faut que j’les exaucent tous j’vas m’hypothéquer en miracles moué là!» et c’est ainsi que les Simons de tout acabit furent relayés au rang de banalités à haut taux de rencontre aléatoire. (Dans un jeu de D&D on dirait: un High random encounter rate.)

Pourtant moi je sais que la révolte des Simons est proche. Le monde n’est pas préparé à ça.

Même mon nom de famille est banal. Moi j’ai toujours pensé que ça avait un lieu avec els fameux d’Youville du Carré mais non… Mes ancètres étaient barbiers (selon les sources sûres de matante-gâteux-sucres-à-crème-powerpoint-de-chats). J’ai même trouvé sur les internets un autre Simon Douville qui faisait du Dessin (et le pire c’est qu’il est vachement meilleur que moi).

J’aimerais avoir un prénom original. Si j’avais été une fille, ma mère m’aurait appellée Maude. Avouez que c’est quand même plus classe que Simon. Maude ça fait proche, ça fait noble, ça fait aussi espiègle, ça ressemble à Mauve (qui est quand même une belle couleur bien que ŝur-utilisée ses temps-ci.) Maude ça fait une promesse à quelque chose de plus thrillant. Simon ça fait: «Ah… un autre… on passe à un autre dossier»

J’pense à me faire un Pseudonyme. Mais là en même temps j’viens d’invalider la démarche vu que j’en parle ici… J’ai aussi eu l’audace de mettre un y à mon nom (Symon D.) C’est d’ailleurs comme ça que je signe mes toiles (vous essaierez d’écrire Douville en lettre attachés, vite ET avec un pinceau j’aimerais vous y voir!!!)

Bref, à tous les Simons de l’existence: IT’S PAYBACK TIME!! Révoltez-vooooouuuuuuuuus!!! (pendant que je mange mon pamplemousse).

Publicités