Des performances, et du goût d’en faire.

Posted on 13 septembre 2010

1


J’ai le goût de faire des performances. Pour ceux qui ne le savent pas, les performances c’est comme le sport extrème de l’art contemporain (C’est pas moi qui l’ai dit mais un certain fascicule que m’a fait lire une de mes amies en art). La performance c’est une oeuvre en 4D, ça inclu l’élément temps, l’élément mise en scène comme dans un théâtre sans sacré, c’est un once in a lifetime, c’est l’artiste qui utilise son corps comme si c’était de l’argile, c’est l’artiste qui se déjoue du matériel… c’est l’artiste qui FAIT tout simplement sans l’enjeu de la perrenité.

Les performances c’est toujours quelque chose de saisissant en soi. Juste le médium c’est tellement une chose qu’on est pas habitué de voir. C’est l’expérience ultime du « j’le sais pas c’qui va arriver ».

en rafale, j’ai vu en parformance: Une fille se faire exploser, une fille s’asphyxier, des gars de sceller sous vide, un alien dans une boite, un gars se faire rater par un pistolet plus de 10ooo fois, etc.

On se souviens des ses expériences. C’est une amie à moi (en art plastique toujours) qui m’a mis ça dans la tête. J’avouerai que ça me trottait dans le crâne depuis belles lurettes. Et j’avais des idées, des idées de théâtre désacralisés et expérimentaux à fond. C’est pas moins noble de faire une performance que de faire un buste en terre, je pense, et c’est plus percutant.

Bref, j’ai le goût. pis quand j’ai l’goût d’habitude j’le fais (je m’en excuse d’avance)

Publicités
Posted in: Art, Avis, Point de vue