13 Décembre

Posted on 12 décembre 2010

1


Ouin ben demain c’est ma fête. Comme probablement la plupart du monde le jour de leur fête je vais la passer derrière l’écran de mon ordinateur au bureau, pris d’une amnésie passagère: «Non, aujourd’hui je ne vieillis pas». Puis, fêter sa fête c’était important les 7 premières fois puis ensuite c’est trop flou pour que ça signifiasse vraiment quelque chose. Puis, j’ai pris l’habitude. Tous les 13 décembre de chaque années je m’enroule dans la duveteuse couverture du cynisme et, maugréant à qui mieux mieux, j’essaie de faire passer la pilule.  Néanmoins, j’ai donné dans la soirée spéciale. Celle-là furent biens. Boire des Irish Car Bomb pour le style que ça donne, continuer avec des Black Velvets puis trinquer à la guiness à la gloire d’Émile Nélligan dans le pub du même nom. Débouler la côte Sainte-Geneviève en riant comme des enfants qui déboulent les vallons herbeux un chaud après-midi d’août (sauf que là c’est pas des vallons c’est une crisse de côte pleine de slush). Les jours où ça tombait sur un vendredi j’avais la chienne. Pas vraiment une superstition, juste une appréhension parce que tout le monde devenaient plus tendus et anxieux.

En plus ma fête arrive pile sur la fin de session au cégep et à l’université.

J’ai jamais le goût de la fêter. J’ai l’impression que ça donnerait trop de crédit à ceux qui pensent que j’ai une vie rocambolesque. Tiens par exemple, le gros « Happening » de ma semaine ce fut mon vendredi avec la remise de mon projet final en Organisation Bidimensionelle & Théorie et pratique de la couleur II et la Grande scène libre au tam tam café, ma soirée au Omer Desserres avec des amis et mon souper de pâtes et puis Charlesbourg… J’accorde trop d’importance au contre-poids des choses le retour du balancier pour par être terrifié par ce qu’autant de bonheur m’apportera en contrepartie de malheur. Je crois vraiment que pour n’importe quel bonheur ya un malheur équivalent qui arrive juste pour te rappeler que la pleine satisfaction des désirs est une chose vaine. Je suis devenue une personne méditative depuis lors.

Bon trêve de « néo-âgisme », allons-y pour la rafale de trucs:

  1. Le Katapulpe #10 Fumée est sorti le 6 Décembre dernier. Je sais pas encore de quoi il a l’air mais je peux vous dire qu’il y a une de mes nouvelles dedans. Je sais pas exactement où vous pouvez l’acheter mais ça doit être aux mêmes places que le 9. Anyway v’la leur site ouèbe
  2. Je déménage (Kind of officiel, même si j’ai pas encore de date prévue… soit avant ou après les fêtes)
  3. L’hiver est arrivée
  4. Bonne musique Électro que j’ai découvert ce matin (CD en download gratuit: oui il vaut la peine je trouve): aKido [Clikissi]
  5. Un article qui parle de la Guiness que les moustachus gaspilleraient dans leur barbe [Clikissi]
  6. J’ai reçu pour ma fête un beau foulard, du papier à lettre, 50$ (c’est écrit: «les femmes sont des personnes» dessus) et un mini-four de comptoir à convection… J’en méritais pas tant.
  7. Je me suis auto-proclamé membre actif de la secte littéraire.
  8. Mon High Score à Robot Unicorn Attack c’est 120000 points, ma moyenne 40000
  9. Ciné-Cadeaux est commencé à Télé-Québec, et OUI c’est un rituel que j’ai depuis mon enfance de les écouter.
Publicités