Prospecter #4

Posted on 2 février 2012

0


(Écrit sous la Nouvelle Contrainte, Jour 4)

Shrapnel éblouis
J’ai la crainte d’être avalé
par le crépuscule
en silhouette au-dessus de l’horizon.

Tous se lèvent et cantent
le poids du ciel
à l’arrachée
du sommeil d’où je pense.
Tangente et je fume dernière
clopin-clopant derrière
toi gazouillant du plaisir, d’être bien, tu sais juste bien. Pas plus pas moins, on verra c’qui arrivera, non arrête de dire que t’es folle, t’es pas folle, c’est quoi l’idée de dire que t’es folle, bâtinsse?

Bâtinsse, t’entends?
Tu fais répéter la rue.
P’tite voix nasillarde, pas la tienne, la Machine

Qu’on disloquerait
si j’étais plus un homme et toi moins en couple.

Publicités