Browsing All Posts filed under »Écriture«

Prospecter #5

février 2, 2012

0

(Écrit sous la Nouvelle Contrainte, jour 5) Il s’écroule sur le plancher, subitement, haletant, la chevelure détrempée de la sueur grasse qui suintait de lui depuis le début de la course. Le mur laid, vert hôpital, encadre son essoufflement. Il râle par à-coups profond en saccades plus en plus rapprochés et longues; mais il est […]

Prospecter #4

février 2, 2012

0

(Écrit sous la Nouvelle Contrainte, Jour 4) Shrapnel éblouis J’ai la crainte d’être avalé par le crépuscule en silhouette au-dessus de l’horizon. Tous se lèvent et cantent le poids du ciel à l’arrachée du sommeil d’où je pense. Tangente et je fume dernière clopin-clopant derrière toi gazouillant du plaisir, d’être bien, tu sais juste bien. […]

Prospecter #1

janvier 29, 2012

0

(écrit sous la Nouvelle Contrainte ) La fenêtre surimposait la luminosité blême de la chambre, le lampadaire au plafond accolé sur les arbres à l’extérieur. Les limites de la cage jamais aussi bien exprimées que maintenant. La cage du loyer, la cage de l’ici-maintenant des routines. on en parle même pas. L’évanouissement subtil, jour après […]

Rêve Métaphysiquo-érotique #1: Embryonnaire Homoncule

juin 10, 2011

0

L’entité qui porte mon nom s’engouffre dans l’eau. Le souffle vital se perd dans la masse des spasmes oppressant tout contre le poitrail. j’arrive sur cet espèce de piedestal où une autre entité m’attends le sexe dressé, Je me tiens devant lui. L’affront est long. Nous trinquons à nous dans des verres de plastiques transparent. […]

L’eau fraiche

février 14, 2011

1

«Il y a sous le ciel 19 choses difficiles: C’est difficile de distribuer de vêtements quand on est pauvre C’est difficile d’atteindre l’Éveil suprême quand on est riche C’est difficile de contrôler sa vie et de ne pas mourir C’est difficile de lire les livres du Bouddha C’est difficile de rencontrer un Bouddha dans sa […]

Prendre un café pour pouvoir aller travailler…

janvier 19, 2011

4

Travailler pour pouvoir aller prendre du café. Émily Haines qui, se matin, m’hurle ses petites paroles douces de vérités amères à mon oreille chaste. Pay this car to drive to work, drive to work to pay for this car. Oui Émily, oui, t’as raison and stuffs. J’en suis à la troisième tasse. Il n’est que […]

Ici m’habitait

janvier 17, 2011

3

Et pendant que je portais ces boites d’un ici à un là j’ai oublié de lui dire au revoir, de le saluer cordialement ce lieu. De le remercier pour le toit, de le remercier pour sa solitude. De le remercier pour mon flottement au-dessus de toute la ville et de la vue immense que j’y […]